Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Yoga Nidrâ : s'ouvrir à la magie de son intériorité

En sanskrit yoga-nidrâ signifie yoga du sommeil.

Yoga c’est l’union, l’union de la conscience et de l’énergie, du visible et de l’invisible. Le sommeil c’est l’inconscient. Le yoga c’est la prise de conscience, la clarté, la lucidité, l’observation de ce qui échappe à l’attention ordinaire. Yoga-nidrâ c’est donc l’infiltration , la pénétration de la conscience dans cette zone obscure, opaque, inerte qu’est le sommeil.

Le Yoga-Nidrā est une discipline ancestrale associée au Hatha-Yoga dans la grande tradition shivaïte du nord de l’Inde. Ses pratiques permettent d’entrer dans des états de détente profonde ; cependant, la relaxation n’est pas la finalité du Yoga-Nidrā qui est avant tout un chemin de connaissance, d’intégration et de réalisation.
Nous passons entre un quart et un tiers de notre vie à dormir, c’est pourquoi les yogis considèrent qu’il convient de réaliser un travail sur le sommeil qui ne doit pas se réduire à un trou noir inconscient.
En effet, loin de se limiter à une parenthèse entre deux phases de veille, un moment d’inconscience favorable pour oublier tensions et préoccupations, le sommeil possède un potentiel extraordinaire.
Le yoga enseigne qu’il existe une continuité fondamentale derrière les apparentes ruptures qui caractérisent le fonctionnement classique du mental : passage de l’état de veille à celui de sommeil profond, puis à celui de rêve, puis à celui de veille, etc… Se relier à cette continuité atemporelle revient à expérimenter un quatrième état que la tradition nomme Turya, expérience de conscience profonde et unifiée, au-delà de l’agitation et de la torpeur qui caractérisent les trois états ordinaires.
Le yoga tantrique qui vise à terme, comme toutes les voies traditionnelles, l’expérience de l’état unique, propose une continuité de l’expérience dans la grande trame de la vie à travers une suite de pratiques (voire de non pratiques) qui englobe tout notre quotidien. Les techniques du Hatha-Yoga sont adaptées à l’état de veille, celles du Yoga-Nidrā concernent le sommeil, le rêve ainsi que les états intermédiaires entre veille et sommeil.

Les pratiques de Yoga-Nidrā visent d’abord à expérimenter plus consciemment ces moments de passage, de basculement qui sont analogues à l’aube et au crépuscule ou encore à la naissance et à la mort. Il est également question de s’endormir et se réveiller à volonté puis d’amener davantage de conscience dans le rêve et le sommeil profond.
La conscience lucide qui caractérise l’état de veille est altérée par notre agitation et limitée par nos conditionnements de toutes sortes ; durant le sommeil, les choses se calment et s’ouvrent, le mental s’affranchit largement des conditionnements et des limitations spatio-temporelles.
Yoga-Nidrā permet de joindre la lucidité de l’état de veille à l’ouverture du sommeil afin de partir à la découverte de nous-même, au-delà des tabous et préjugés. Il ne s’agit pas d’un travail d’analyse ou d’interprétation de nos rêves et vécus émotionnels, mais d’une immersion en profondeur dans la trame secrète qui nous relie à l’Univers. Un travail de connaissance qui peut réserver quelques surprises mais sans doute nous ouvrir à la magie de notre intériorité et nous rapprocher de ce que nous sommes réellement.

Définition Extraite du site de mon cher professeur Kristophe : http://www.yoga-horizon.fr

Issues de pratiques ancestrales du tantrisme shivaïste, la "méthode Yoga Nidra" fut développé par Swami Satyananda et commença à l'enseigner en 1962.

Cette technique agit sur tout le corps et amène le pratiquant à un état de relaxation :

  • physique,
  • mental,
  • émotionnel et spirituel.

On retrouve cet état en sophrologie. L'état sophroliminal est juste à la porte du sommeil : un état entre la veille et le sommeil, un état où le patient est parfaitement relaxé et détendu tout en restant conscient de ce qui se passe autour de lui.

La séance type de Yoga Nigra

Une séance dure environ 1 h . Elle se pratique soit allongé à plat dos.

L'idéal étant la position allongée, décontractée, le dos droit, les pieds légèrement écartés et les pointes des pieds tournées vers l'extérieur.

On commence souvent la séance par une relaxation en détendant chaque partie du corps, comme lors d'une séance de relaxation.

La respiration demeure lente et régulière.

Cet état atteint est propice à un travail dirigé par la voix du professeur de yoga.

Yoga Nidra : des bienfaits sur la santé

Comme pour d'autres yoga, le Yoga Nidra a des effets bénéfiques sur notre santé. Notamment :

  • Détente physique, émotionnelle, mentale
  • une meilleure gestion du stress,
  • l'amélioration de la qualité de sommeil
  • une pacification du mental : pensée plus structurée, moins de pensées parasites ou négatives,
  • une meilleure gestion des émotions, etc.
  • « Trois quart d’heure de yoga nidra équivalent à un cycle de sommeil d’environ deux heures »

Le yoga nidra « à l'origine » n'a rien à voir avec une pratique visant à améliorer la qualité du sommeil même si cela peut être un effet de cette pratique. C'est la récupération moderne du yoga nidra qui en fait une « technique pour mieux dormir ». Le Yoga nidra est une pratique de concentration/méditation/contemplation à part entière et qui ouvre la porte à l'expérimentation consciente de l'état de rêve et du sommeil profond. Cette technique, avec de l'expérience et selon un processus particulier, permet au pratiquant d'agir volontairement sur son inconscient et d'utiliser un "sankalpa" représentant une résolution personnelle lui permettant de se rapprocher de ses aspirations.

Je vous propose des séances quotidiennes à Anahata

 

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article